Sources de vapeur

Aide au choix d’un distillateur de plantes ou alambic à fleurs

PRODUCTION DE VAPEUR : Quelle source de vapeur choisir pour votre distillateur alambic ?
La meilleure méthode de distillation des plantes : ” l’ entraînement à la vapeur ” nécessite une source de vapeur externe.
Cette vapeur sera injectée dans la cuve de l’alambic sous les plantes.
La deuxième méthode est l’hydro-vapodistillation ou l’on chauffe le dessous de l’alambic : Le fond de l’alambic est rempli d’eau jusqu’au niveau de la grille . Les plantes sont posées sur une grille INOX

Attention la source de vapeur doit être économique à l’usage

 

HYDRO-DISTILLATION : Alambic posé sur foyer GAZ

Avec cette méthode , l’alambic est directement posé sur la flamme : foyer gaz en général
mais les plantes ne sont pas en contact avec l’eau car une grille sépare les plantes de l’eau.
Methode vapo-hydro distillation

Le fond de l’alambic est rempli d’eau jusqu’au niveau de la grille . Les plantes sont posées sur une grille INOX.
Le fond de l’alambic est chauffé directement par un bruleur gaz
– “flammes sous la cuve” on parlera d’ alambic à feu nu. L’alambic est mis en chauffe.
le fond de la cuve contient de l’eau chauffée par un bruleur situé sous la cuve, cette eau se tranforme en vapeur douce et traverse les plantes

Avantages :
– Le principal avantage est de ne pas nécessiter de source de vapeur externe : investissement réduit.
– Les plantes ne sont pas en contact avec l’eau
– Convient bien aux plantes à feuillage
– Convient aux plantes avec des composants saponifiables, hydrosolubles ou à points d’ébullitions élevés.
– Quantité d’eau à chauffer inférieure à la quantité d’eau utilisée pour l’hydrodistillation.
– Phénomènes d’hydrolise réduits

Inconvénients :
– Nécessité de surveiller en permanence le niveau d’eau et de faire des appoints d’eau.
– Temps de chauffe au démarrage un peu + long: recommandé de remplir au préalable avec de l’eau tres chaude.
– Risques de points de surchauffe (limités) le long des parois de l’alambic et donc risque de déterioration des huiles (cas des alambics à feu nu)
– Consommation de gaz importante – cas du gaz en bouteille (propane, butane, GPL)
– Solution limitée à des alambics de capacité maximum 300 litres
– La distillation s’arrête lorsque l’on rajoute trop d’eau , il est préférable de faire des appoints 
par petites quantités régulièrement

bouilleur vapeur


CI DESSOUS :
Sources de vapeur séparées – Entraînement à la vapeur = Seule solution pour obtenir des HE respectant la norme AFNOR
voir ci-dessous

 

2° Solution la + efficace : le générateur de vapeur électrique : Entrainement à la vapeur

Avec cette méthode , l’alambic est indépendant de la source de vapeur…
La vapeur provenant du générateur est introduite dans le bas de la cuve sous la grille perforée.
Les plantes ne sont pas en contact avec l’eau
 Un générateur de vapeur électrique : Le meilleur système 

Avantages :
– Temps de montée en chauffe + rapide que la gaz et le bois
– Production de vapeur automatique
– Meilleur rendement et diminution du temps de chauffe.
– La production de vapeur est constante et régulière.
– La vapeur est douce et très basse pression : La plante est distillée à la température idéale.
– Possibilité de fournir de la haute pression vapeur (distillation racines, rhyzomes) (option)
– Nos générateurs de vapeur électriques sont en INOX : la vapeur est propre.
– La vapeur est propre (chaudières inox) et permet d’obtenir une huile essentielle et des hydrolats purs.
– Convient bien aux plantes à feuillage
– Convient aux plantes avec des composants saponifiables, hydrosolubles ou à points d’ébullitions élevés
– Quantité d’eau à chauffer inférieure à la quantité d’eau utilisée pour l’hydrodistillation.
– Pas de risque de surchauffe au niveau des plantes. (pas de flammes sous la cuve)
– Arrêt de la distillation instantané.
– Phénomènes d’hydrolise réduits

Inconvénients :
On ne dispose pas toujours d’une ligne électrique de puissance suffisante sur le lieu de distillation.
il faut en effet disposer de 8 à 10 kw par volume de d’alambic de 100/150 litres.
exemple: alambic de 300 litres = 20 à 30 kw de puissance nécessaire
Pour information , en France :
– Un compteur bleu en monophasé fournit au maximum 12 Kw
– Un compteur bleu en triphasé fournit au maximum 36 Kw.
Au delà vous devez passer en tarif jaune.
Notez-bien certains exploitants souscrivent 2 abonnements monophasés
 soit 2 x 12 kw
ou 2 abonnements de 36 kw (souvent plus intéressant qu’un tarif jaune)
– Coût de l’énergie électrique.

L’ énergie électrique est conseillée jusqu’à 250 Kw au delà prévoir une chaudière gaz ou gasoil

 

Distillateurs de 25 à 10 000 litres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vapeur alambic distillateur

 

 

 

 

 

 


3° Solution économique : Bouilleur vapeur chauffé au bois + alambic/distillateur séparé
Entraînement à la vapeur + hydro-distillation et vapo-hydro-distillation

Avec cette méthode , l’alambic est indépendant de la source de vapeur…
La vapeur provenant du bouilleur est introduite dans le bas de la cuve sous la grille perforée.
Les plantes ne sont pas en contact avec l’eau
Bouilleur vapeur bois , idéal si vous disposez de bois: Le système le + économique en énergie 

Avantages :
– Le prix du bois peut permettre dans certaines régions d’abaisser le coût de l’énergie donc de la distillation.
– Débit vapeur assez constant car la forte inertie des briques réfractaires compense les variations d’allure
– Coût de l’énergie réduit si on dispose de bois .
– Pas électricité nécessaire
– La vapeur est propre (cuve inox) et permet d’obtenir une huile essentielle et des hydrolats purs.
– Pas de risque de surchauffe au niveau des plantes. (pas de flammes sous le distillateur)
– Les plantes ne sont pas en contact avec l’eau
– Quantité d’eau à chauffer inférieure à la quantité d’eau utilisée pour l’hydrodistillation.
– Cuve pouvant être facilement nettoyée
– Phénomènes d’hydrolise réduits
VOIR VIDEO

Inconvénients :
– Le débit vapeur est lié à l’allure du foyer bois mais la forte inertie compense et limite les variations de débit vapeur
– Poids élevé, difficile à déplacer
– Temps de chauffe avant production de vapeur environ 1 heure
– Débit vapeur limité à des alambics 1000 litres
– Nécessite une présence humaine permanente pour alimenter le feu et surveiller le niveau d’eau.
– Nécessite du bois sec (chêne, charme…)
– Montant de l’investissement + élevé
– Risque de détérioration de la cuve si absence d’eau.
– Utilisation du bouilleur uniquement en extérieur ou local très ventilé

Distillateurs de 25 à 4 x 1000 litres

 

 

 

 

 

 

 

vapeur alambic distillateur

 

 

 


4ème solution : Chaudière vapeur alimentée en fuel/gasoil ou HUILE VÉGÉTALE + Alambic :
Entraînement à la vapeur

 Une chaudière vapeur avec brûleur gasoil et/ou huile végétale, usagée ou recyclée
– Pression vapeur vapeur douce 0.1/0.2 bars
 Une chaudière vapeur : indispensable au delà de 300 litres 

Les chaudières vapeur chauffées au gasoil ou à l’huile végétale permettent de travailler dans des unités mobiles , extérieures
directement sur les lieux de production.Un groupe électrogène fournira alors l’électricité pour les pompes et le brûleur.

La chaudière vapeur chauffée au gaz est utilisée dans les lieux de production fixes lorsque’une conduite de gaz est disponible.

La puissance et le débit d’une chaudière vapeur au gasoil/HV sont + importants qu’un générateur de vapeur électrique, on peut donc alimenter des distilleries de 500 à 10 000 litres
On produit de la vapeur douce 0.1 à 0.2 bars ou haute pression pour certaines plantes.

VOIR TARIFS

Avantages :
– Temps de montée en chauffe + rapide que la gaz et le bois
– Production de vapeur automatique
– Meilleur rendement et diminution du temps de chauffe.
– La production de vapeur est constante et régulière.
– La vapeur est douce et très basse pression : La plante est distillée à la température idéale.
– Convient bien aux plantes à feuillage
– Convient aux plantes avec des composants saponifiables, hydrosolubles ou à points d’ébullitions élevés
– Quantité d’eau à chauffer inférieure à la quantité d’eau utilisée pour l’hydrodistillation.
– Pas de risque de surchauffe au niveau des plantes. (pas de flammes sous la cuve)
– Arrêt de la distillation instantané.
– Phénomènes d’hydrolise réduits
– Pas de risque de surchauffe au niveau des plantes. (pas de flammes sous la cuve)
– Pas de risques de brûler les plantes car pas de flammes sous l’alambic.

– Modèle mobile
– Écologique avec huile végétale
– longue durée de vie: chaudière très robuste

Inconvénient :
– Investissement financier + important.
– Nécessite électricité pour brûleur et sécurités
– Chaudière acier NON INOX
– Pollution de l’air : fumées de combustion

Distillateurs de 300 à 4 x 1000 litres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

chaudiere vapeur gasoil


5ème solution : Chaudière vapeur alimentée au bois + alambic
Entraînement à la vapeur

 Une chaudière vapeur avec foyer bois 
– Pression vapeur : vapeur douce 0.1/0.2 bars
 Une chaudière vapeur : Ce modèle est idéal de 500 à 1500 litres
Les chaudières bois permettent de brûler les résidus de distillation et des bûches de bois.

Cette chaudière est assez économique car solide et rustique.
Ce modèle peut fonctionner sans électricité avec un remplissage manuel ou semi-automatique.

VOIR TARIFS

Avantages :
– Pas besoin électricité : fonctionnement possible en extérieur près du lieu de récolte des plantes.
– Pas de risque de surchauffe au niveau des plantes. (pas de flammes sous la cuve)
– Pas de risques de brûler les plantes car pas de flammes sous l’alambic.
– Coût de l’énergie réduit si on dispose de bois

Inconvénient :
– Nécessité de surveiller en permanence le niveau d’eau et de faire des appoints d’eau.
– Temps de chauffe au démarrage assez long
– Recommandé d’alimenter la chaudière en eau chaude
– Isolation thermique recommandée autour de la cuve de l’alambic
– Nécessite une présence humaine permanente pour alimenter le feu et surveiller le niveau d’eau.
– Nécessite du bois sec (chêne, charme…)
– Investissement financier + important.

Distillateurs de 500 à 1500 litres

 

 

 

 

 

 

 

chaudiere vapeur bois


6ème solution : Dans l’avenir : Alambic distillateur + panneaux solaires

L’avenir :
Cette solution n’est pas encore commercialisable
Des panneaux solaires fournissent de l’énergie électrique.
Pour un distillateur : pas besoin d’onduleur = pas de pannes électronique, pas de pertes.
Nous fabriquons des générateurs de vapeur directement alimentés par des panneaux solaires
Pour un alambic de 200 litres , il faut au moins 20 Kw de puissance.
La puissance crête d’un panneau photovoltaïque est de l’ordre de 100 à 200 W/m2 (soit un rendement de 10 à 20 % par m²)
Les fabricants annonçant environ 15 % pour leurs meilleurs panneaux, ce qui donne une puissance crête de 50 à 250 W par panneau
(selon caractéristiques,taille et bien sur l’ensoleillement.)

Donc pour un alambic de 200/300 litres il faut au minimum 20 kw
Si 1 m² fournit 100 watts (cas le + défavorable) alors il faut 200 m² de panneaux pour obtenir 20 000 W soit 20 Kw
(200 panneaux x 100 w= 20 Kw)
 soit une surface de 10 x 20 m

On espère que le prix des panneaux baissera.

Avantages :
– Système autonome: Fonctionnement possible en extérieur près du lieu de récolte des plantes.
– Pas de risque de surchauffe au niveau des plantes. (pas de flammes sous la cuve)
– Pas de risques de brûler les plantes car pas de flammes sous l’alambic.
– Coût de l’énergie réduit
Inconvénient :
– La zone doit être ensoleillée.
– Les panneaux doivent être orientés vers le soleil pour optimiser la production
– Investissement financier + important.

Distillateurs de 25 à 4 x 1000 litres

 

 

 

 

distillation solaire

 

vapo hydro distillation